Le centre hospitalier universitaire régional (CHUR) de Ouahigouya s’est doté d’un centre d’urologie. D’un coût total de 638 millions de francs CFA, l’équipement de ce centre est une colonne complète d’endoscopie haute définition multidisciplinaire de dernière génération pour adulte avec extension pédiatrique. Il a été visité par le premier vice-président de l’assemblée nationale, Me Bénéwendé Sankara, l’épouse du chef de l’Etat, madame Sika Kaboré, le président du Conseil supérieur de la communication, Mathias Tankoano, et le ministre de la Santé, Pr Léonie Claudine Lougué/Sorgho.

Le Burkina Faso a célébré en différé la journée mondiale du donneur de sang le samedi 22 juin 2019 à Ouahigouya, dans la région du Nord. Cette journée a été placée sous le patronage de son Excellence monsieur le Président de l’Assemblée nationale, représenté par son premier vice-président, Me Bénéwendé Sankara, sous le parrainage de l’épouse du chef de l’État, madame Sika Kaboré, épouse du chef de l’État et sous la présidence du Président du conseil supérieur de la communication, monsieur Mathias Tankoano.

Le centre national de transfusion sanguine (CNTS) a organisé le vendredi 21 juin 2019 à Ouahigouya, un cross populaire suivi d’une séance d’aérobic. Cette activité entre dans le cadre de l’organisation de la journée mondiale du donneur de sang que le Burkina Faso célèbre en différé le 22 juin 2019. Le Ministre de la santé, Pr Léonie Claudine Lougué/Sorgho, le gouverneur de la région du Nord, Justin Somé, et les autorités administrative de la commune et de la province ont pris part à cette activité pour montrer l’importance du sport pour le bien-être des populations. Accompagnées par d’autres personnes, ces autorités ont parcouru près de 2 kilomètres et demi avant de se retrouver à la place de la nation pour la séance d’aérobic.

Le ministère de la Santé a élaboré à travers sa direction de la prévention et du contrôle des maladies non transmissibles (DPCM), le protocole de la 2e enquête nationale sur les facteurs de risques aux maladies non transmissibles (MNT). L’atelier d’élaboration a eu lieu du 17 au 21 juin 2019 à Bobo-Dioulasso, dans la région du Hauts-bassins. Afin de lutter contre les maladies non transmissibles et faire face aux conséquences humanitaires désastreuses, le ministère de la Santé et ses partenaires ont commandité une enquête nationale sur la prévalence des facteurs de risques communs de ces maladies en 2013. Dans la dynamique d’actualiser les données issues de cette enquête, de mesurer les progrès réalisés dans la prévention, le contrôle et les facteurs de risque, un atelier d’élaboration du protocole de la 2e édition du document sur les MNT, a eu lieu du 17 au 21 juin 2019 à Bobo-Dioulasso, dans la région des hauts-bassins.

Vidéo

Facebook

Pharmacie de garde

pharmacie

Pharmacie de garde 2017 de la ville de Ouagadougou

Pharmacie de garde 2017 de la ville de Bobo Dioulasso

Galerie images