Le service de chirurgie générale et digestive du CHU Yalgado Ouédraogo est de nouveau fonctionnel. Le Secrétaire général du Ministère de la Santé, Dr Robert Karama, y a effectué une visite le vendredi 05 avril 2019, pour constater la reprise effective des activités.
C’est en présence des journalistes que le Secrétaire général du Ministère de la Santé, Dr Robert Karama, accompagné du directeur général du CHU Yalgado Ouédraogo, a visité le service de chirurgie générale et digestive du CHU Yalgado Ouédraogo. Cette visite a permis de constater la reprise des activités aux urgences viscérale et le fonctionnement des blocs opératoires.

L’Initiative culturelle pour la santé et le développement (ICSD) a procédé au lancement officiel de la caravane OSKIMO TOUR, le vendredi 12 avril 2019 à Ouagadougou. Le lancement de cette caravane a eu lieu en présence du Ministre de la Santé, Pr Léonie Claudine Lougué/Sorgho et du Ministre des Affaires étrangères et de Coopération, Alpha Barry, patron de cette 12ème édition.
« Lutte contre la drogue : quels impacts sur le terrorisme au Burkina Faso », c’est sous ce thème que se tient la 12ème édition de la caravane OSKIMO TOUR.

Le ministre de la Santé, Pr Léonie Claudine Lougué/Sorgho, a reçu le jeudi 11 avril 2019 dans les locaux du ministère, sis au Building Lamizana à Ouagadougou, deux ambulances médicalisées. Le don a été fait par l’UNFPA à travers le représentant résident par intérim au Burkina Faso, Cheikh Tidiane Cissé.
Destinées au Centre médical avec antenne chirurgicale (CMA) de Nouna et celui de Diapaga, le coût des deux ambulances est estimé à près de 48 millions de FCFA. Ce geste, selon le ministre de la Santé témoigne une fois de plus la solide et forte relation de coopération qui existe entre l’UNFPA et le Burkina Faso à travers le département de la santé.

Le comité de pilotage du plan national d’accélération de la planification familiale (PNA-PF) 2017- 2020 a organisé sa première session le lundi 8 avril 2019 à Ouagadougou. Présidée par le Secrétaire général de Ministère de la Santé, Dr Robert Karama, cette rencontre a permis de faire le bilan de des activités des années écoulées.
Au Burkina Faso, en dépit des progrès réalisés ces dernières années, l’utilisation des méthodes contraceptives modernes demeure faible. L’EMDS 2015 indique d’importants besoins non satisfaits en planification familiale, soit environ 19,4% et une utilisation des méthodes de contraception modernes de 22,5%.

Agenda de la semaine

Vidéo

Facebook

Pharmacie de garde

pharmacie

Pharmacie de garde 2017 de la ville de Ouagadougou

Pharmacie de garde 2017 de la ville de Bobo Dioulasso

Galerie images