Des acteurs se concertent pour une introduction dans les curricula de formation
L’Ecole nationale de santé publique (ENSP) en collaboration avec l’USAID a organisé le lundi 10 décembre 2018 à Ouagadougou, une rencontre d’orientation et d’information avec les responsables et instances de coordination des écoles publiques et privées de santé sur le Système d’information de gestion logistique en santé (SIGL) intégré.
La rencontre d’orientation et d’information sur le Système d’information de gestion logistique en santé (SIGL) intégré dans les curricula de formation du personnel de santé, tenue le lundi 10 décembre 2018 à Ouagadougou, a eu pour objectif d’outiller davantage les responsables et instances de coordination des écoles publiques et privées de santé sur l’importance de ce module. Le SIGL est le moyen par lequel l’information est collectée, analysée et communiquée dans le but de permettre aux gestionnaires à tous les niveaux de la chaine d’approvisionnement, de prendre les décisions éclairées pour garantir la disponibilité des produits et les services aux clients. Selon la Directrice des études et des statistiques de l’ENSP, madame Ouédraogo Valentine, représentant le Directeur général de la structure, l’ENSP gère à ce jour 29 programmes de formation et seul le curriculum de formation des cadres préparateurs d’Etat en pharmacie comporte le module sur le système intégré d’information de gestion logistique en santé. Pour elle, la logistique est une fonction transversale qui concerne l’ensemble des services et permet de les lier le plus efficacement possible d’où son importance dans le système de santé. « La réduction de la mortalité de façon générale et celle maternelle et infantile en particulier, repose en grande partie sur la qualité des ressources humaines en santé mais surtout à travers la gestion adéquate des ressources mises à leur disposition. » a souligné madame la représentante du Directeur général de l’ENSP.
L’introduction du Système d’information de gestion logistique en santé intégré dans les curricula de formation du personnel de santé est soutenue par l’USAID qui reste convaincue que cela va contribuer à la réduction de la mortalité. L’appui technique et financier de cette organisation a permis l’élaboration, la reproduction et la dissémination de 2 200 exemplaires du manuel du Système d’information de gestion logistique en santé intégré, la reproduction et la dissémination de 6 000 carnets de rapport mensuel pour toutes les formations sanitaires du pays, 2 100 exemplaires de directives de bon entreposage de produits de santé et la formations d’agents de santé en SIGL intégré pour une meilleure gestion des produits de santé. En saluant l’initiative de l’USAID et son accompagnement, le représentant de monsieur le Secrétaire général du Ministère de la Santé, Dr Seydou Sawadogo, a confié que la formation en qualité des agents santé constitue une préoccupation pour le ministère de la Santé. Pour lui, la révision régulière des curricula de formation dans les écoles de santé vise justement à prendre en compte l’évolution des connaissances en matière de prestation, pour le bien des populations. Selon Dr Seydou Sawadogo, l’introduction du SIGL intégré est aujourd’hui une nécessité et il a invité les participants, les responsables et instances de coordination des écoles publiques et privées de santé à s’approprier et à mettre en œuvre le Système d’information de gestion logistique en santé intégré.
DCPM/Santé

Agenda de la semaine

Vidéo

Facebook

Pharmacie de garde

pharmacie

Pharmacie de garde 2017 de la ville de Ouagadougou

Pharmacie de garde 2017 de la ville de Bobo Dioulasso

Galerie images